nizzagirl - blog mode, blog beauté, site féminin

De la mode mais pas que...

jeudi 26 février 2015

LA CHEMISE D'HOMME (et le bandana)

7

Donc vous prenez une chemise d'homme et un bandana, et vous obtenez un look chemise d'homme + bandana, FA-CILE.

Achetée genre 10 balles en fin de soldes, je la colle à toutes les sauces, c'est la pièce qui donne une dégaine à tous les looks. Parfaite avec tout,  j'imagine que le bon réflexe aurait été de l'acheter en deux ou trois exemplaires.

Non, je ne parlerai pas du retour du bandana, que je ne pensais pas porter à nouveau dans cette vie. Mais je serais peut-être caniche dans la suivante, c'est l'occasion ou jamais de m'en recoller un autour du cou.

Je l'ai acheté l'année dernière à Brooklyn, sinon. Genre la meuf qui avait reniflé le retour d'une tendance.

Bisous

xxx

1

2

3

4

5

8

6

Chemise Monoprix Homme

Veste vintage

Jean Uniqlo

Sac Amélie Pichard

Bracelets Atelier 13 et Mimilamour

BO Zara

Baskets Esplar Veja

Montre Daniel Wellington (-15% sur le site www.danielwellington.com avec le code NIZZAGIRL jusqu'au 31 mars 2015)

 

Photos by ma GauGau

 

 

 

Posté par nizzagirl_nadia à 08:04 - Look(s) at me - Commentaires [3] - Permalien [#]

lundi 23 février 2015

LA VIERGE DE FER

serge_lutens

"La religion du fer avait besoin d’une Vierge et la Vierge, d’un lys.

- Vous l’avez senti ?
- Oui.
- Comment est-il ?
- Aussi marquant que le sceau fleurdelisé sur le bras des criminelles.
- Non ?!
- Et en fond, autant piquant qu’un cilice sur la peau. En fait, un sublime supplice !"

Serge Lutens

Je vous présente mon nouveau parfum. Enfin un de mes deux nouveaux parfums, mais je vous parlerai du second dans quelques semaines.

Voici donc la Vierge de Fer, éditée en 2013, un lys époustouflant, froid, énigmatique, léger et sombre à la fois... Ceux qui savent ce qui se cache derrière ce nom énigmatique ont du sentir de petits frissons les parcourir...

Je suis une fan absolue des créations Serge Lutens, je pourrais passer des heures à les tester, les faire parler.

Tout fonctionne sur la dualité, l'opposition bien/mal, plaisir/douleur, lumière/ténèbre, bonheur/noirceur, douceur/âpreté, selon une mécanique de précision dont les codes sont réglés à l'extrême. Pour celles et ceux qui n'ont jamais visité la boutique de Palais Royal, allez y faire un tour, l'univers du créateur y est déployé avec virtuosité.

serge_lutens3

Il n'y a pas de pyramide olfactive chez Serge Lutens, et pour tout dire, ça m'arrange, toute information technique m'ennuie au bout de 22 secondes et je n'en tire rien. Ce que j'aime, c'est que l'on me raconte une histoire, que l'on m'enlève, que l'on m'évade. Et je trouve finalement ce discours plus accessible à tous. Qui comprend ces notions de notes de tête, de coeur, de fond, que sais-je encore?

serge_lutens5

Je vous conseille d'aller faire un tour sur le site, chaque parfum est décrit par le maitre himself, chaque histoire est magique. Et les parfums sont mystérieusement catégorisés : Entre Ciel Eclair, Mortel, la Peau du bois, Fouets de velours, Consolation... Sans surprise, deux de mes créations préférées sont de la catégorie Mortel... J'ai beaucoup porté Tubéreuse Criminelle, une merveille, une douceur versatile, étouffante, joussive, et aussi Fleurs d'oranger, plus classique. Mes prochaines expériences seront certainement la Religieuse - la petite dernière - Boxeuses et Louve. Et pour un homme, je conseille L'Orpheline, et l'Incendiaire, de la nouvelle et très (très) luxueuse collection Section d'Or.

serge_lutens2

Une édition exclusive et numérotée de la Vierge de Fer

 

Boutique Serge Lutens
142 Galerie de Valois
Paris 1er
www.sergelutens.com

 

Posté par nizzagirl_nadia à 08:04 - Beauty//Trucs - Commentaires [2] - Permalien [#]


Fin »