nizzagirl - blog mode, blog beauté, site féminin

De la mode mais pas que...

lundi 14 février 2011

MODE(S) IN SPAIN

REVUE

Comme vous le savez déjà, j'ai passé une semaine à Madrid au début du mois. C'était la première fois que j'y allais, de l'Espagne je ne connaissais que Barcelone et Palma de Majorque.

Évidemment, comme à chaque fois que je pars à l'étranger, mes amies me filent leurs plans glanés au fil de leurs propres voyages. Mais là, je trouvais ça léger comme recommandations et c'était toujours sur le mode "tu verras, ça ressemble un peu à ça", en me citant une marque bien française. Intuitivement, je me suis dit que le shopping en mode madrilain allait être bien léger. Je savais déjà que j'irais chez Malababa, je savais aussi que je ne trouverai pas de Masscob, et je me disais que je me ferais bien une session El Delgado Buil (même si pas de boutique éponyme sur place), quelques marques espagnoles que j'affectionne particulièrement.

Alors, mes sessions shopping ont ressemblé à quoi? Une fois que j'ai eu fait le tour de 3-4 Zara (Madrid en compte une quarantaine parait-il.), ai mis les pieds dans un Bimba y Lola (que j'aime beaucoup normalement mais là, fin de soldes+tout début de l'arrivée des nouvelles collections = rien à se mettre sous la CB), passé 15 secondes dans un Uterque (aux collections très inégales, là tout était moche), ai soigneusement évité Massimo Dutti (un vieux réflexe parisien sans doute) puis découvert Hakei (au secours), je dois avouer que je suis restée sur ma faim. Je suis même ressortie dépitée du Colette local, Isolée.

Heureusement, je suis quand même tombée sur des boutiques sympa au bout de trois jours, principalement dans le quartier de la Chueca, le Marais madrilain. Tiens, elle est pas mal celle-ci. J'entre. Je craque sur des pompes, une veste, une blouse, et regarde les étiquettes : Vanessa Bruno, Isabel Marant, Iro. Ok, je suis donc conditionnée pétasse parisienne qui n'aime que le style que tous ses magazines favoris lui rabâchent à longueurs de pages. Je repose le tout.

J'ai donc été m'approvisionner dans le premier kiosque à journaux que j'ai croisé, et suis repartie avec ELLE, HARPER'S BAZAAR, et VOGUE, les trois magazines que j'achète toujours à l'étranger.

Dans leurs pages, l'éditorial n'est pas forcément raccord avec le bourrage de crâne dont je semble souffrir (celui de la pétasse parisienne, le fameux) : de la couleur, et je ne parle pas de color-blocking mais plutôt de son usage en touche systématique, de l'accessoirisation à outrance, des cheveux sculptés, des visages fardés, bref, on s'amuse avec la femme en Espagne, c'est clair. Et on aime beaucoup, BEAUCOUP Isabel Marant, qui est présente partout en personne ou à travers les pièces phares de sa nouvelle collec. Et on le voit plutôt bien tant tout ce qu'elle représente se détache de tout ce que les rédactrices espagnoles semblent adorer mettre en scène.

Vous l'aurez compris difficile de trouver un point d'équilibre entre toutes les influences que connaissent les espagnoles. Et je pense qu'elles même ont bien du mal à naviguer entre tout ça. Aimer Isabel, ne pas forcément pouvoir se l'offrir, ne pas vraiment trouver de substituts (même Zara a ses limites quand même), se débrouiller avec ce que l'on a sous la main, rebelote Uterque, Massimo, Hakei, etc..., laisser parler le naturel, pfiouuu, que c'est compliqué.

Je dois l'avouer, si j'avais du revenir avec quelques images de street style, je pense que j'aurais été bien en peine. Et finalement, les seuls looks qui m'ont parlé étaient des looks masculins.

Conclusion de tout ça : alors que je reviens de New-York, Londres, Florence, Stockholm ou même Barcelone pleine d'idées de looks, de styles, me voilà de retour de Madrid les "mains " vides.

Normal ou pas? Je suis passée à côté d'un truc?Je suis sûre que oui. Mais je suis resté 7 jours et je les ai arpenté les rues, je peux vous le dire.

Je vous ai quand même fait une petite sélection de mes styles préférés "made in Spain", prises dans le ELLE, VOGUE et HARPER'S BAZAAR. Huit silhouettes piochées dans ces trois magazines avec pour seul critère : que cela me corresponde.

ELLE

ELLE2

VOGUE

VOGUE2

HARPERS

HARPERS2

HARPERS3

HARPERS4

Posté par nizzagirl_nadia à 06:00 - Lookbook - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires sur MODE(S) IN SPAIN

    Madrid je ne connais pas à mon grand regret, j'adorerais.

    Posté par Olivia (à Paris), lundi 14 février 2011 à 09:28 | | Répondre
  • aah madrid, j'adore cette ville... y ayant vécu plusieurs mois, je dois dire que j'ai moi aussi eu du mal à me retrouver dans le style de la capitale espagnole: soit trop classique-chic, le style très preppy des madrilènes, que je trouve parfois très joli sur les autres, mais que je suis imcapable de porter (trop sage, trop lisse), soit trop bobo-rock-punk-80's, style qui se retrouve chez les plus jeunes avec coupes de cheveux asymétriques (tu as forcément vu des mecs avec des cheveux longs dans le cou, vive les mulets!)
    j'ai passé les premières semaines à me sentir trop ou pas assez habillée... et puis j'ai fini par piocher des détails (accessoires bien plus présents que chez nous, couleurs...) et les adapter à ma sauce.

    Posté par Laurence, lundi 14 février 2011 à 09:54 | | Répondre
  • Ola!
    C'est vrai que les espagnol(e)s ont parfois un style bien à eux...
    Je ne connais pas Madrid (mais surtout Barcelona) et donc ne peux te dire si, vraiment, tu as loupé, ou non, quelquechose là-bas...
    Eugénie
    http://www.inblogwitheugeniebaby.blogspot.com/

    Posté par Eugénie, lundi 14 février 2011 à 11:01 | | Répondre
  • Je vais à Madrid dans quelques mois, je suis preneur de tes bons plans !

    Posté par Anna, lundi 14 février 2011 à 11:35 | | Répondre
  • de jolies photos.

    Posté par whatdialike, lundi 14 février 2011 à 21:48 | | Répondre
  • c'est pas l'Italie..

    à Barcelone, j'avais trouvé les Espagnoles plutôt assez mal attifées... sans parler des vendeuses sur Galeries Lafayette local (dont j'ai oublié le nom), alors là, on se serait cru chez Cyrillus années 70... Les Italiennes (quand elles evitent la vulgarité du total look vuitton) sont quand même plus fortiches à ce jeu-là, notamment à Milan ou Florence

    Posté par jicky, mardi 15 février 2011 à 13:00 | | Répondre
  • Je suis étonnée. Je pensais qu'il devait y avoir plein de filles fashion à Madrid....
    Je ne connais que Barcelone et serai bien incapable de dire si les filles sont pointues, tant je n'y ai vu (c'était en été) que des touristes. Sinon, il y a deux boutiques pointues.

    Ceci dit, je pense que c'est normal qu'après l'effervescence de New-York et Londres, tu trouves Madrid décevante.

    Posté par isabelle, mardi 15 février 2011 à 18:08 | | Répondre
  • Je ne peux pas vous croire...
    J'habite à Madrid et je suis étudiante de français (je vous demande pardon pour les fautes d'ortographe)
    J'ai pris l'habitude de visiter des blogs pour pratiquer en m'amusant et, tout à coup, je lis cette entrée... Vous pensez que toutes les parisiennes ont l'allure de Catherine Deneuve, que toutes les newyorquaises portent des Manolos (non de Loubotins...), que toutes les londoniennes sont modernes et même postmodernes, et que toutes les filles de Madrid avons peu de glamour... Si vous êtes prêtes à faire de clichés, je préfère le suivant: toutes les filles de Madrid sommes si belles que Penelope Cruz!!!!

    Posté par Étudiante, mardi 15 février 2011 à 22:45 | | Répondre
  • That's very fastidious article. Thank a lots for talking almost it as I am interested in this individual.

    Posté par lucky bamboo, mercredi 16 février 2011 à 05:35 | | Répondre
  • Moi aussi, je suis espagnole et je suis d'accord avec tout ce qu'a dit Étudiante dans son commentaire. En plus, à mon avis en Espagne les gens sont des "nouveaux riches": le marché de la mode arrive avec retard et la plupart des filles (même dames jusqu'à la quarantaine ou encore plus agées) qui se prennent pour des "filles fashion" ont un critère assez standarisé et pensent que plus c'est cher, plus c'est chic. Je n'habite pas à Madrid, mais même si c'est la capitale, étant une des villes espagnoles les plus peuplées, c'est clair qu'on peut y trouver de tout...

    Posté par Helo, jeudi 17 février 2011 à 10:45 | | Répondre
  • (comme à Barcelone, Londres ou Paris, j'imagine). En revanche, en Espagne (j'ai eu l'occasion d'habiter dans trois villes différentes, en Espagne et à l'étranger, mais pas en France) il y a pas mal de filles qui suivent vos blogs avec enthousiasme et deviennent des copies des styles qu'elles observent sur internet (parfois des filles de douce ans, ce que je trouve un peu ridicule quand même, mais ce ne sont que des fringues après tout). Elles ne sont pas la majorité, c'est vrai, et elles sont mieux habillées que la racaille mal sapée en Bershka ou les bourges massimoduttisées au visage hyperfardé et presque orange, mais il y a peu de gens qui ont un style vraiment à eux.

    Voilà mon petit avis sur la situation de la mode en Espagne. Je pense que vous avez raison en quelque part mais, comme Étudiante l'a dit, vous risquez de tomber dans les clichés. Je connais assez de filles espagnoles qui sont très fashion mais beaucoup d'entre elles habitent à l'étranger.

    Je m'excuse pour les possibles fautes d'orthographe,

    Une autre étudiante

    Posté par Helo, jeudi 17 février 2011 à 11:05 | | Répondre
Nouveau commentaire