nizzagirl - blog mode, blog beauté, site féminin

De la mode mais pas que...

vendredi 1 septembre 2006

Liste rouge (comme mon compte en banque)

J’aime bien me faire des petites listes d’envies, ça a toujours été mon truc, j’en fais depuis mes 15 ans. Ce sont essentiellement des envies de fringues et de cosmétos, le reste de ce que j’achète ne sont pas des envies mais des obligations (et je ne peux décemment faire l’impasse sur la litière ou le dentifrice…) ou alors ça se mange et je ne peux de toute façon pas vivre sans camembert ou de quoi faire une pina colada.
Je fais donc des listes que je mets à jour à chaque nouvelle envie (à chaque fois que je mets un orteil dehors) ou achat. Quelle satisfaction de pouvoir rayer la ligne « sac darel marron à chaînettes » !;-)
Je viens de commencer une liste chaussures…
- Les escarpins « I love Paris » des prairies de paris
- La copie des pierre hardy par zara
- Les veja du comptoir
- Les escarpins vernis de colisée de sacha
600 euros de pompes et ce n’est que le début de la saison…Va falloir que je me décide à jouer au loto, moi ! Et vous, vous faites des listes ? C’est quoi vos envies chaussures de la rentrée ?

Posté par nizzagirl_nadia à 08:10 - Accessoires//Indispensables - Commentaires [30] - Permalien [#]

mercredi 30 août 2006

Hilarant !!!

sfVous savez que j’adore ELLE, que je saute dessus tous les lundis matin. Je lis presque tout, et s’il y a un truc que je lis en tout premier, c’est les aventures folles et variées de Fonelle la déjantée.
Sophie Fontanel est une de mes héroïnes (oui, j’en ai quelques une…) et sa plume me fait littéralement hurler de rire. Vous m’auriez vue sur le quai de ma station de métro hier soir !
L’histoire ?
En gros et en vrac :
Fonelle refuse de sortir pour ne pas abîmer ses nouvelles pompes balanciaga, Fonelle fait don de son pantalon en cuir vanessa bruno aux orphelins d’Arménie, Fonelle tente l’abstinence et espère tenir 24h (et que même si elle y arrive elle s’offre un pull) et, surtout, Fonelle est amoureuse…
À lire en intraveineuse en cas de baisse de moral parce que c’est la rentrée et que bouuuuuuuhhhhhhhh, c’est fini l’été !!!!!

EDIT : celui ou celle qui est arrivé sur mon blog en cherchant "comment faire la gueule" m'a provoqué un grand éclat de rire...Voilà une requête 'achement plus sympa que "blonde en stringf!:DDDDDD!

Posté par nizzagirl_nadia à 12:31 - Trucs de fille - Commentaires [5] - Permalien [#]

Question de style

Alors que nous déjeunions sur un coin de bureau il y a quelques semaines, ma meilleure amie et moi avons essayé de définir le style. Ou plutôt, qu’est-ce qu’il y a derrière le style.
Ma définition serait l’art de porter ce qui nous va (donc l’inverse de la fashion victime ;-)), intuitivement, en ce préoccupant ou pas de ce qui est à la mode.
« Intuitivement », c’est ce mot qui est essentiel dans ma définition. Quelqu’un qui sait n’a pas vraiment besoin d’ouvrir un magazine de mode pour savoir ce qui est à la mode. Il ou elle regarde, observe et sent le truc.
Je connais trois catégories de personnes qui ont l’intuition plus ou moins développée et le style qui va avec :
- les dénicheuses
- les « j’ai un style d’enfer et même que je le fais pas exprès »
- les suiveuses

Catégorie Kate Moss – Tous mes amis sont des créateurs de génie…Trop dure la mode pour moi !
Les dénicheuses ont le don pour dégoter LE truc portable dans des boutiques remplies de trucs immondes. Même que le fameux truc s’avèrera être celui qu’il faut avoir les mois suivants. Je ne vous parle pas de celles qui sont attachées à une fringue ou un accessoire qui est miraculeusement devenu à la mode, comme la santiag, le jupon ample, la sandale, le jacquard, le bonnet. Non, je vous parle de celle qui savait que ce truc fourré avec de grandes oreilles à placer sur sa tête par grands froids et que l’on appelle une chapka serait un jour un truc mettable et assumable. La fameuse chapka sera bien sûr assortie avec un truc très tendance, parce que quand même, la dénicheuse aime avoir le dernier must-have du moment.

Catégorie Charlotte Gainsbourg – Qui n’en veut du look zéro défauts ?
Les « j’ai un style d’enfer et même que je le fais pas exprès » (enfin…c’est ce que je veux faire croire) portent ce qui leur plaît et c’est…d’enfer, en général. Leur vestiaire est idéal et elles rachètent sans même réfléchir les pièces phares de leur garde-robe : leur pull fétiche (en général un bon cachemire), le jean qui leur va le mieux (souvent un APC), se trimballe depuis des années avec les pièces les plus incontournables comme un bon Burb’(vintage, de préférence) et investissent dans le dernier must have de la maroquinerie (le muse de saint laurent, au hasard).

Catégorie Paris Hilton – Autant d’argent dépensé pour ressembler à une deschiens milliardaire...
Les suiveuses sont des dénicheuses sans le trait de génie visionnaire des dénicheuses. La suiveuse connaît sa panoplie fashion sur le bout des doigts, elle la révise chaque mois dans ses magazines de filles. Elle n’innove pas, elle se constitue un vestiaire standard fait de marques tendances, elle est même capable de sortir en chemise de nuit dans la rue si elle est estampillée de sa marque fétiche ;-). Elle commet donc inévitablement des fautes de bon goût, et suit la mode sans discernements. C’est le parfait exemple de la fashion victime. Mais elle est gentille, on l’aime quand même…(Euh, en général hein ? Pas Paris…)

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, appartenir à l’une ou l’autre de ces catégories ne demande pas forcément d’avoir le compte en banque de J.R Ewing. Le cachemire est devenu quand même très abordable, même monop’ s’y est mis. Le plus gros investissement est toujours pour les accessoires, la belle maroquinerie coûte cher, c’est incontournable, pareil pour les pompes. Et, hélas pour nous et notre compte en banque, c’est quand même avec ces fameux accessoires que l’on définit une silhouette…
Pour se constituer une garde-robe nickel, l’idéal pour nous, pauvres mortelles serait de pouvoir opérer un mix entre ces trois fashion attitude, vous n’êtes pas d’accord ? C’est quoi votre regard sur le style : inné ? Travaillé ? Pas important ? Sujet de prise de tête ?


Posté par nizzagirl_nadia à 11:52 - Mode//Tendances - Commentaires [21] - Permalien [#]

mardi 29 août 2006

Silhouettes de week-end (la mode&moi, part.II)

casquetteQuoi se mettre sur le dos en ce moment ? Vous savez ce que je pense de la mode de cet hiver, et je vous ai déjà donné mon avis sur la fashion-victimisation. Vous savez que j’aime la mode, que je l’adore, même, mais que pour rien au monde je ne porterais une fringue ou un accessoire dit « tendance » qui ne serait pas mon style ou qui ne me mettrait pas en valeur. Je persiste dans cette ligne de conduite, mais quand même, des fois je me fais rire toute seule quand je me vois dans une glace.
Ce week-end, par exemple, j’ai usé (littéralement) mes leggings tout frais achetés. Vous savez que je déteste mes jambes et que pour rien au monde je n’apparaîtrais en jupe en public . Et bien avec ce petit bout de collant, voilà que jupes et robes sont à ma portée, c’est même seyant. Avec ma nouvelle robe en jean isabel marant trouvée soldée à 70% sur mon lieu de vacances (ça fait râler, hein ? En plus elle est sublime !), ma ceinture sandro que je colle à toutes les sauces (hein marie caroline ;-))et une casquette, j’étais plutôt pas mal samedi.
Dimanche, rebelote, re-leggings, mais portés avec une robe maje bleue achetée l’hiver dernier et jamais portée depuis. Ben, oui, je ne porte pas de robes mais j’en achète quand même, c’est plus drôle. Je découvre donc le plaisir de vaquer la gambette au vent, sans pantalon, c’est déjà ça ! Et puis re-casquette aussi, j’envisage même de dormir avec, pour faire ma laura ingalls (qui dormait aussi avec un chapeau, je vous le rappelle).
Lundi (ben oui, mes week-ends durent 3 jours des fois) : J’ai osé porter un slim, gris. J’avais déjà eu le courage de l’acheter, de le ramener chez moi, mais là j’ai aussi pu sortir avec dans la rue. Je vous le confirme, ça fait pas un cul hyper glamour, mais l’allure générale que l’on affiche avec fait vite oublier ce petit détail (que votre mec se chargera de vous rappeler à la première occasion). Je l’ai joué basique pour le reste : tee-shirt blanc, pull noir et ballerines noires. Et toujours avec ma casquette, évidemment.
Bien sûr, le tout est toujours porté avec ma fameuse montre Z&V, moult bracelets, une manucure rouge noir et mon nouveau sac. Je suis aussi en train de me faire une petite période bling bling, de bon goût cela va sans dire, mais je vous en reparlerai…
Aujourd’hui, mardi : salomés cuivrées et gilet boléro marron glacé acheté à la redoute (que j’aime et que j’adore, je ne le répèterais jamais assez), portés avec un jean normal, qui laisse mes fesses occuper l’espace dont elles ont besoin pour être rondes (pour "aplaties", se reporter au paragraphe précédent) et barrette léopard (moi qui clame mon amour pour cet imprimé, on peut dire que je me la joue petits bras sur ce coup-là).
Pour quelqu’un qui se disait complètement larguée par ses premières virées shopping, je m’en tire sans trop de mal, non ?

Photo : moi et mon nouveau bonnet de nuit

Posté par nizzagirl_nadia à 08:12 - Mode//Tendances - Commentaires [24] - Permalien [#]

vendredi 25 août 2006

Quand j’étais vendeuse…

Si vous avez lu l’intégralité de mon blog (et attention je vais passer dans les rangs pour vérifier !), vous savez qu’avant de bosser dans la com’ j’ai été vendeuse. J’étais encore étudiante et j’adorais les fringues, c’était le bon compromis.
J’ai voulu travailler chez Zara parce qu’à Nice c’était une véritable religion à l’époque. Ben oui, il y a 8 ans, c’était trop la frime de porter l’uniforme Zara. Quand la boutique a ouvert (il n’y en a qu’une à Nice), on entrait dans les lieux un peu comme dans une église : les vendeuses étaient toutes grandes et blondes, les fringues nous paraissaient évidemment somptueuses.
Quand j’ai postulé pour un poste à mi-temps, j’étais dans mes petits souliers, sachant que le recrutement se faisait sur le physique essentiellement (sur quoi d’autre sinon ?). J’étais la seule de la boutique à faire du 40 (à l’époque), les autres étant dans les tranches 34, 36 voir exceptionnellement 38. J’étais la « grosse » de la boutique !
C’est TRES dur de bosser chez Zara, on a des amplitudes horaires énormes, même à mi-temps (9h30-23h00 les samedi, par exemple), les boutiques de province sont beaucoup plus contrôlées que celle de Paris (et la boutique de Nice était l’une des plus importantes de France), les commerciaux peuvent débarquer à tout moment. Ce contrôle fait que tout doit être impec tout le temps. J’ai bossé dans un Zara à Paris pendant trois mois et je peux vous dire que c’était beaucoup plus…relax.
Quand on est vendeuse, on est aussi responsabilisée sur les commandes, le merchandising (mon dada !), et l’on est évaluée tous les 6 mois : accueil client, présentation, connaissance du produit, etc…, et les bonnes notes donnent droit à des primes. Le système est très bien foutu, je peux vous dire que celui ou celle qui le veut peut très vite très bien gagner sa vie et avoir de vraies responsabilités.
J’ai connu deux de mes meilleures amies lors de cette expérience, je ne regrette absolument pas cette période où il m’arrivait quand même de rentrer chez moi en pleurant, épuisée d’avoir plié du pull et du tee-shirt jusque tard dans la soirée. Je n’ai plus jamais été aussi fatiguée par mon boulot que durant cette période. Je peux vous dire que je ne déplie plus jamais un truc dans une pile à 10 minutes de la fermeture d’un magasin. Je sais trop ce que ça fait que de regarder des clientes se détendre (elles !) après leur journée de boulot en dépliant des piles de çi-de là en me disant que ma détente perso sera, du coup, pour beaucoup plus tard…
Au rayon des trucs qui tuent :
- Les uniformes qui sont changé dans le monde entier en même temps, ce qui fait qu’une vendeuse porte le même col roulé en même temps au Mexique ou en Suède. J’ai dit non au port du pull en laine et de la chaussure fermée en août (avec proposition de débat avec le siège si ça posait un problème) : ça va pas, non ?!
- Les uniformes, toujours, certaines fois importables : pull fuchsia dans une maille pourrie, robe chemisier bleu ciel à porter sur pantalon noir…Des tailleurs aussi, oui, mais quand des clientes me disaient « c’est super, ça vous fait des fringues gratuites », j’avais envie de pleurer. Vous porteriez, vous, dans votre vraie vie, un truc que vous avez sur le dos tous les jours pendant six mois ? J’ai tout jeté en partant, même les tailleurs noirs.
- Les réductions « employés » riquiqui
- Les commerciaux qui refusent de porter du Zara, préférant Prada, Gucci, Fendi…

Je suis parti de la boutique de Nice la larme à l’œil (et ma directrice également) pour me retrouver dans une boutique à Paris dirigée par deux hystériques qui faisaient leur shopping sans passer par la caisse (péta… !). J’ai tenu trois mois avant de partir pour démarrer mon boulot actuel.
Avec un grand « ouf ! ».

Posté par nizzagirl_nadia à 13:07 - Humeurs - Commentaires [32] - Permalien [#]


jeudi 24 août 2006

Veillée brésilienne pour bloggeuses de choc

IMAG0002Vous avez peut-être déjà croisé cette info sur certains blogs : Natura, la marque brésilienne de cosmétos a invité un groupe de bloggeuses pour une présentation en avant-première de sa nouvelle ligne de soins du visage. J’y étais aussi, et outre le fait que j’ai passé un moment agréable dans un endroit magnifique, j’ai aussi (enfin !) rencontré les auteurs de mes blogs préférés : Katia, la méchante , Géraldine, et Contessa.
Je ne vais pas revenir sur le déroulé de la soirée, mais plutôt vous dire 2-3 trucs :
Natura est une marque brésilienne donc, et pour une fille du sud comme moi, c’est un peu comme se retrouver chez soi. Hormis le fait que la démarche de cette soirée était purement marketing, l’esprit de la marque me parle.La boutique du 6ème, la premier point de vente implanté en France, n’a ouvert que l’année dernière, mais la marque est vendue en Amérique latine depuis une trentaine d’année et propose 700 références. À priori ces gens savent de quoi ils parlent.
Le mot pour désigner l’application des produits est « rituel », on parle d’énergie et de beauté intérieure, et le procédé relève plus du chamanisme que du strict soin de beauté. Les ingrédients, typiquement brésiliens, sont recueillis selon des procédés précis, et les conditionnements sont pensés dans une logique de développement durable. Ce discours est assez nouveau finalement, et j’avoue que j’y suis plus sensible qu’au discours « parce que je le vaux bien ». Question de sensibilité et d’histoire personnelle, mais disons que le fait que l’on me dise qu’il est bon de se poser pendant la pause d’un masque, pour se retrouver et aider la peau à se ressourcer, plutôt que de se livrer à une activité quelconque me paraît logique. Appliquer son démaquillant sans miroir pour redécouvrir sa peau et faire ainsi plus appel au toucher qu’à la vue, le sens le plus souvent sollicité, à tort, aussi.
Le rituel de beauté se fait en 3 étapes, somme toute classiques : purifier, exfolier, revitaliser, et les produits sont les mêmes pour tous les types de peaux. J’ai testé la partie « revitalisante » avec l’huile sève et la crème sève (très nourrissante), et ma peau me dit merci. L’ensemble de la gamme, qui compte sept produits, sera en vente en boutique et sur le net à partir du 28 août. Si vous habitez à Paris, allez jeter un coup d’œil. Rien que pour l’accueil vous passerez un délicieux moment. Mais peut-être connaissez-vous déjà cette marque ?

naturaLa Maison natura
2, Place Michel Debré (ancien carrefour de la croix-Rouge)
75006 Paris
Tél. : 0810 62 88 72

Posté par nizzagirl_nadia à 08:09 - Beauty//Trucs - Commentaires [15] - Permalien [#]

mercredi 23 août 2006

Cette année, c’est tendance mardi-gras (la mode&moi, part.I)

priscilla_08Vous vous souvenez du seul jour de l’année où vous pouviez porter une robe de princesse et une coiffe assortie et des supplications à votre maman pour qu’elle vous laisse aller à l’école habillée comme ça tous les jours ? Et bien, ça y’est, votre vœu a été exaucé : à partir de la rentrée, c’est mardi-gras toute l’année !
Je suppose que vous toutes fait votre petit tour dans les boutiques pour savoir de quoi sera fait votre look de l’automne. Vous avez donc vu des trucs dorés/écossais/léopardés/lamés, des couleurs allant du rouge au gris le plus austère, des jupes très courtes et des robes très fifties, des chemises à carreaux ou à pois, des pantalons larges et des jeans slims, des ballerines extra-plates et des escarpins à talons vertigineux. Finalement vous avez vu comme moi : du grand n’importe quoi.
Apparemment, nous sommes dans la saison du tout est permis, de la grosse lâchade fashion. Sauf que peu nombreuses sont les pépettes à pouvoir se permettre de porter ce qui leur plaît. Le maître mot pour la plupart d’entre nous reste : « Restons calmes, repérons nos classiques ».
En ce qui me concerne, j’ai repéré 3-4 trucs qui m’aideront à passer le cap de cette rentrée :
- Une paire d’escarpins en poils léopards, je vous l’ai déjà dit, j’adore cet imprimé, même pour les fringues. Mais attention, il faut éviter les matières cheap, le léopard tout droit sorti de chez H&M est à proscrire, gaffez pas les filles !
- Une paire d’escarpins noirs de chez Colisée de Sacha, marque à la qualité douteuse qui s’offre des prix 100 euros à peine en dessous de Chloé et Marc Jacob…Mais bon, j’avais un modèle de pompes en tête et ce sont les seuls à les faire.
- Une robe Naf-Naf (qui sort des pièces sympas depuis quelques saisons) grise, lamée, à pois, très sympa sur un jean.
- Un blouson Thomas burberry noir (ou bleu marine ?) simple et stylé à la fois, et un blouson Maje, gris taupe. Les deux sont sublimes et leurs prix se valent à 40 euros près…

En attendant, moi qui avait un laissé tombé le noir au profit de couleurs plus lumineuses, me revoilà en black de la tête aux pieds. Ben oui, je suis un peu perdue dans cette jungle et le noir reste le code le plus sûr de la terre quand on veut garder un style sans faire fashion-victime. Et vous, c’est quoi vos envies mode pour cette rentrée ?

Posté par nizzagirl_nadia à 08:07 - Mode//Tendances - Commentaires [33] - Permalien [#]

mardi 22 août 2006

Atelier teinture : premier essai

IMAG0032Je sais que vous attendiez fébrilement de savoir comment ont tourné mes essais de teinture home-made mais comme j’ai fait un peu la fainéante, je n’ai qu’un truc à vous montrer.
Elles sont pas sublimes mes taies d’oreillers ? À la base elles étaient blanches, mais comme j’en ai deux paires, je me suis dit que ça changerait.
Partie sur ma lancée, j’ai redonné de la couleur à des taies en dentelle marron, un peu trop délavées même si ça restait joli. Elles sont marron choco maintenant, miam !
Quant au gris ardoise, j’aime tellement cette couleur que je vais faire des essais sur des fringues et laisser de côté le lilas et la vert émeraude pour le moment…

Posté par nizzagirl_nadia à 08:18 - Trucs de fille - Commentaires [16] - Permalien [#]

samedi 19 août 2006

Devinez ce que j'ai eu pour mon anniv'?

Photosnizzagirl_027Eh oui, un sac! C'est un Darel, ça vous avez vu, mais c'est celui avec les chaines. Je l'adore, le cuir est parfait, merveilleusement souple, rien à voir avec ceux utilisés pour le charlotte (que j'adore aussi, évidemment).

Bon, j'avoue, j'ai accompagné mon homme pour le choisir, le pauvre chéri était complètement paumé avec les 3000 modèles que j'ai essayé ces dernières semaines. Bizarrement, j'ai choisi celui-ci sur un coup de tête, il n'était pas dans mes favoris. Mais j'ai voulu jeter un coup d'oeil dans une boutique Darel pour voir et j'ai craqué sur ce modèle. Je l'avais déjà essayé il y a quelques mois et je l'avais trouvé vraiment génial.

Voilà, c'est le sac de mes 32 ans...Il vous plaît? (Z'avez pas le droit de dire qu'il est pas beau, attention, je mords!;-))))

PS : Que cela ne vous empêche pas de donner votre avis sur la dermabrasion...;-)

PS2 : Devinez qui a voulu ouvrir le paquet à son arrivée à la maison? Photosnizzagirl_004

Posté par nizzagirl_nadia à 20:34 - Accessoires//Indispensables - Commentaires [33] - Permalien [#]

vendredi 18 août 2006

Une nouvelle peau pour la rentrée

drbrandtAprès l'agenda, pensons un peu à notre peau les filles. Oui, je sais, à l'heure où je vous parle vous resplendissez avec votre bronzage qui tue et qui met si délicieusement vos petits hauts en valeur. Mais d'ici une quinzaine de jours votre si joli bronzage se sera gentillement fait la malle et vos pores vont se vengez honteusement en produisant un vilain sébum et vous faire un joli teint brouillé... Je sais, c'est pas très gentil de ma part, mais que celle qui n'a jamais eu de retour de vacances au soleil désastreux pour la peau me jette la première pierre.

Donc, me voilà avec le bon plan de la rentrée.Je vous annonce tout de suite la couleur : le bon plan a un prix et il ne fera pas rire votre banquier. Mais j'ai vu le résultat et c'est encore ce qui me décide le plus facilement à dépenser mes sous. L'homme qui utilise cette nouvelle lubie a une peau de bébé, ce qui n'était pas le cas avant. ça vous dit, une peau de nourisson pour bien démarrer cette nouvelle année?

La petite merveille est américaine et vous fera un teint unifié, une peau lisse, les pores invisibles, les rides et ridules aténuées. Que demander de plus? Le prix? Bon, d'accord  : la bête coûte 72 euros. C'est certainement un peu lourd à dépenser comme ça, à froid, mais ne dépense-t-on pas des fortunes en cosmétos et maquillage en tous genres pour déclarer forfait après quelques micros utilisations?

Par contre, je connais mal ce type de produits...Le terme "abrasif" qui, pour moi, s'apparente plus à du gros oeuvre en bâtiment qu'à mes pratiques salledebanesques me laisse un peu perplexe...Vous avez déjà utilisé les kits de dermabrasion proposés depuis quelques mois vous?

Posté par nizzagirl_nadia à 20:09 - Beauty//Trucs - Commentaires [31] - Permalien [#]


« Début   102  103  104  105  106  107  108  109  110  111    Fin »
720 x 300-FR