nizzagirl - blog mode, blog beauté, site féminin

De la mode mais pas que...

lundi 20 août 2012

MES ADRESSES A MADRID

DSC_0141

Un couloir de l'hôtel Oscar

Je vous glisse mes quelques adresses glanées durant mes quelques jours de vacances passés à Madrid. J’en ai peu, et elles sont toutes concentrées dans le même quartier, la Chueca, le Marais à la sauce madrilène. C’est là que j’étais logée, et il faisait tellement chaud que je me contentais de faire le tour du pâté de maison pour manger un bout ou prendre un verre. Et puis j’avais déjà eu l’occasion de faire le tour de la ville l’année dernière, donc j'y allais essentiellement pour me reposer (comprendre : dormir/manger).

IMG_3376

IMG_3507

IMG_3508

UN PETIT-DEJEUNER : LE HARINA
Harina veut dire « farine », nous sommes donc dans une boulangerie ("panaderia") qui sert des petits-déjeuners, déjeuners et des dîners. J’ai opté pour une option « brunch » à 9,80 euros pour mon petit-déj, et voici ce qui m’a été servi : un café, un jus d’orange frais, trois grandes tartines de différents pains (céréales, seigle) accompagnées de beurre et confiture, un demi croque-monsieur, une part de cheesecake (parfait, le cheesecake). Le tout fait maison. Autant dire que  c’est plutôt copieux pour un petit-déj mais un peu trop à base de tartines pour un vrai déjeuner. Mais pour le prix, franchement, c’est juste parfait. Et les gâteaux que j’ai pu voir en vitrine avaient l’air vraiment très bons.
Calle de Augusto Figueroa, 2.
Mais plusieurs adresses à Madrid www.harinamadrid.com

IMG_3559

IMG_3563

IMG_3560

IMG_3561

IMG_3562


UN PETIT-DEJEUNER /UN DÉJEUNER : LE DIURNO
On peut s'y restaurer d’une salade, d’un sandwich et d’une salade de fruits, ou se contenter d’un jus de fruit ou d’un café. Le tout frais de chez frais, de 10h à minuit. Petit bémol : le Diurno se vante d’avoir le wifi, et je me voyais déjà y prendre tous mes petits-déjeuners avec mon ordi. Sauf que le wifi est payant (et pas donné, 2 euros les 30 mn), et demande un enregistrement préalable. Autant dire que j’ai abandonné. A mon sens, quand on met des panneaux avec un message du genre « ici, il y a du wifi », c’est qu’il est gratuit. Point.
A noter : j’ai trouvé très peu de réseaux wifi ouverts à Madrid, genre deux en neuf jours.
Calle de San Marcos, 37
www.diurno.com

IMG_3466

IMG_3467

UN DEJEUNER/APÉRO/DINER : EL MERCADO SAN ANTON
Le mercado est un marché couvert, qui abrite également un supermarché. Tout en haut, on y trouve un restaurant doté d’une terrasse et d’un bar extérieur. Je n’ai pas mangé sur place, mais la terrasse est très agréable, même quand il fait très chaud, et est dotée de grands fauteuils et banquettes. Le wifi étant ouvert et gratuit, ce qui en fait un excellent spot pour se poser avec son iPad en prenant un verre.
Calle de Augusto Figueroa, 24
www.mercadosananton.com

UN DINER :
LA PANSA ES PRIMERA
Un resto mexicain conseillé par un madrilène. J’y ai mangé des enchiladas délicieuses et totalement digestes. Voir légères. Si, c’est possible. (qui a déjà mangé des enchiladas à l’Indiana à Paris sait qu’il faut absolument s’armer de citrate de Bétaïne pour gérer l'"après".  Hum.) Ne pas s’arrêter sur la déco totalement too much, qui donne un aspect resto à touristes (genre nous, nous n’étions pas des touristes), tout avait l’air vraiment très bon. Et le verre de tinto de verano était genre à 3 euros, good deal.
Calle de la Libertad, 31
www.lapanzaesprimero.com

IMG_3390


LE BAZAAR
Un genre de resto « cuisine du monde ». On n’y trouve ni croquetas, ni patatas bravas, mais j’imagine que lorsque l’on vit à Madrid, on rêve d’un bon plat de pâtes, d’un risotto ou d’une simple viande. Le restaurant se tient sur deux étages, le premier étant au niveau de la rue, avec de grandes baies vitrées, tandis que le rez-de-chaussée est en fait un sous-sol. Aéré, certes, mais qui ne fait pas envie quand il fait très chaud.  Pas de quoi rêver la nuit du contenu de son assiette, mais honnête.
Calle de la Libertad, 21
www.restaurantbazaar.com

UN DINER FAÇON TAPAS :
EL CASCO VIEJO
Bar à tapas typique, je rêvais de croquetas, d'énormes et nombreuses croquetas j'ai eu. J’ai goûté également aux patatas bravas, pas géniales, et à du fromage mariné, plutôt bon, dans de l’huile d’olive. C’est ultra-copieux, donc si vous avez un pote avec un appétit d’ogre, c’est là qu’il faut l’emmener. Et l’inviter, en plus, puisque c’est vraiment pas cher du tout. On déguste à l’assiette ou en sandwichs, le service est très rapide et plutôt gentil. C’est une cantoche qui se rapproche le plus de l’idée que je me fais d’un bar à tapas : gros verres de tinto de verano sur nappe à carreaux, et ambiance sans chichi. Le genre d’endroit que j’adore.
Calle de las Infantas, 2

LE LATERAL
C’est une chaîne mais c’est, honnêtement, vraiment très bon. Mais quelle attente! Blindé tout le temps, liste d’attente longue comme un jour sans pain, il faut s’armer de patiente pour diner dans un Lateral ! (j'ai fait la queue en janvier et en août dans plusieurs restos de l'enseigne, je ne sais pas s'il y a un moment où c'est plus calme).
Plusieurs à Madrid www.lateral.com

PRENDRE UN VERRE UN SOIR QUAND IL FAIT TRÈS CHAUD :
Une terrasse au milieu d’une place aérée aux ventilo-brumisateurs. Genre il est 23h, il fait encore plus de 30 degrés, tu n’en peux plus. Tu y prends donc un verre accompagné d’une assiette de patatas bravas. Service plutôt sympa, afféré, parce que c’est blindé et qu’il y a la queue, mais présent.
Plaza de Vázquez de Mella

IMG_3588


PRENDRE DE LA HAUTEUR : le rooftop de L’HOTEL OSCAR
Sur le site de l’hôtel, il est stipulé que les personnes extérieures à l’hôtel peuvent accéder à la piscine, moyennant la somme de 40 euros la journée, 20 euros la demi-journée. Soit la demi-journée au prix d’une journée entière sur une plage privée à Nice. J’avoue, quand le thermomètre a dépassé les 40 degrés, je l’ai envisagé. Sauf qu’avec seulement 35 places dispo autour de la micro-piscine (vraiment micro, pour le coup), seuls les clients de l’hôtel sont admis au fameux 7ème étage en plein été. Mais à partir de 19h30, tout le monde peut accéder au Graal. Et là, c’est « bienvenue dans le décor de Secret Story ». Donc pas hyper chic et un poil dépassé, mais la vue est sympathique, il faut bien le dire. En revanche, 7 euros le verre de tinto de verano, qui est deux fois moins cher sept étages plus bas, dans le même quartier, je crie carton rouge.  Mais les serveurs sont sympas, et on y prend l’air.
Plaza de Vázquez de Mella, 12
oscar.room-matehotels.com

IMG_3676

IMG_3675
PROLONGER LA SOIRÉE : LE FORTUNY
Je triche un peu, j’avais découvert cette adresse en février 2011. Un hôtel particulier qui cache une boite de nuit fréquentée par plusieurs générations. En gros, si tu es madrilène, tu as des chances de te retrouver à guincher aux côtés de ton père, mais j’imagine qu’à Madrid, ça ne pose de problèmes à personne. Perso, j’aurais les boules, mais bon, chacun fait comme il veut. La clientèle est plutôt bourgeoise (ton père a passé l’étape du physio en chemise à rayures et pull en V, je te le rappelle.), du coup ça donne une ambiance fin-de-mariage-un-peu-coincos-mais-le-cœur-y-est.
Si je me souviens bien, la clientèle est plutôt sapée, ce n’est donc pas l’endroit pour prolonger sa soirée tapas entre potes, chaussée de sa paire d’espadrilles préférée.
Fortuny, 34
www.jardinfortuny.net



Et puis, surtout, IL Y A DES BURGER KING en Espagne. Hop, un DOBLE WHOPPER ! Miam !

Il me reste une dernière adresse à vous recommander, mais j’attends que le site soit en ligne pour vous en dire plus (autant que vous ayez un max d’info).

Toutes les photos sont issues de mon compte Instagram, vous pouvez me trouver sur ce réseau sous le pseudo Nizzagirl.


A très vite !

IMG_3582

Puerta del sol

IMG_3470

 

Posté par nizzagirl_nadia à 10:00 - Voyages voyages - Commentaires [2] - Permalien [#]

720 x 300-FR

Commentaires sur MES ADRESSES A MADRID

    Ben voilà!

    J'ai envie d'aller à Madrid maintenant! ^^

    Posté par Soniachocolat, lundi 20 août 2012 à 12:57 | | Répondre
  • ;

    très sympa ces photos

    Posté par maryse, samedi 25 août 2012 à 20:13 | | Répondre
Nouveau commentaire